"Mobile-friendly", mais c'est quoi ?

Désormais, vous ne pouvez plus y échapper : votre site internet doivent être "mobile-friendly", c'est à dire consultable de manière optimum et ergonomique sur tous les supports : desktops, tablettes, mobiles... Et bien sûr, tous les sites internet sont concernés...

La nouvelle problématique du mobile-friendly

Aujourd'hui, l'internet est devenu mondial et nomade : on peut surfer depuis son bureau avec son PC, dans son salon avec sa tablette, dans la rue en se baladant via son smartphone... C'est une révolution qui après le web 2.0 dépasse largement tout ce qui s'était fait depuis des décennies aussi bien dans le domaine de la communications que dans celui des relations sociales. Cela amène de nouvelles contraintes pour nous les webmaster, et pour toute la profession en général : les sites internets - qui se ne sont pas ici des applis dédiées qui se répandent rapidement et demandent un développement souvent très spécifique - doivent relever ce nouveau défi et être désormais "mobile-friendly", c'est à dire que leur consultation, d'une manière ou d'une autre, doit pouvoir se faire "normalement" sur tous les supports existants et bien évidemment sur les téléphones portables devenus de véritables monstres de technologies... mais qui sont toujours dépendants d'un grave défaut : la taille de leur écran ! Mais c'est ainsi, et il faut désormais ne plus faire l'impasse sur cette nouvelle réalité qui implique bien des contraintes...

Le mardi 21 avril 2015 s'est produit un changement déterminant dans les résultats que présente le moteur de recherche Google sur mobile. Désormais, lorsqu'une recherche est faite sur un smartphone (le changement ne concerne pas les tablettes), le moteur de recherche fera apparaître – que ce soit avec l'application ou le site Internet – d'abord les sites qui sont mobile friendly, c'est-à-dire qui s'adaptent à l'écran du mobile quelle que soit sa taille. Les sites Internet qui ne correspondraient pas à cette description et qui ne passeraient pas le test de Google, se voient, à partir d'aujourd'hui, relégués plus bas dans le résultat de recherche.
...Pourtant ce n'est pas faute d'avoir été prévenus. Google a même réalisé un guide spécial expliquant aux développeurs la marche à suivre pour que leur site soit adapté au smartphone et n'ait pas à souffrir de ce changement. Le groupe de Mountain View qui voit 60 % de son trafic arriver par le mobile, souhaite, selon les spécialistes, offrir une expérience plus riche et plus pertinente à ses utilisateurs.

Article de presse - Le Monde du mardi 21 avril 2015


Le logo Google

"Google is making a giant change this week that could crush millions of small businesses"

"Ce week-end, Google met en œuvre un changement majeur (de son algorithme)
qui pourraient impacter des millions de sites professionnels..."

Article en ligne de Business Insider - Avril 2015


Et donc, il faut restructurer les gabarits des sites pour les rendre adaptable au support - l'écran - sur lequel il est consulté : il devient alors dans sa forme fluid ou responsive.

Et les alertes des hébergeurs (ici 1and1) qui prennent note de ce changement de perspective...

 

Alerte 1and1 !

 

Depuis, les effets se sont fait sentir pour de nos nombreux site qui n'ont pas encore réagit à cette véritable révolution... Et la sanction est connue : le rétrogradation dans les résultats de recherche effectuées sur Google...

Désormais, on ne peut plus ignorer que les sites internet doivent être compatibles mobile ! Et donc... c'est du travail pour les webmasters !

Testez votre site ici : https://www.google.com/webmasters/tools/mobile-friendly/?hl=fr

Ou ici, la version de test plus ludique : https://testmysite.withgoogle.com/intl/fr-fr

 

Le résultat du test de compatibilité Google Mobile Friendly

 

Fin 2016, Google devient plus insistant sur le respect de ses desiderata et affiche désormais à l'intention des webmasters (lorsqu'ils sont connectés à leur compte Google bien évidemment) une alerte sur les sites récalcitrants :

 

Une alerte Google concernant un site qui n'est pas Google Friendly...

Une alerte Google concernant mon site www.vivamexico.info... qui reste cependant bien classé malgré son handicap...
Bon, j'ai fait les corrections nécessaires depuis...

Merci pour ces précisions !


Et les choses vont vite !

Fin 2016, les chiffres tombent et ils sont sans appel... et un retour en arrière semble désormais impossible...

Les usages du net en 2016

L'utilisation de l'Internet par les mobiles et les tablettes vient de dépasser l'ordinateur fixe pour la première fois dans le monde, selon une étude approfondie de la firme StatCounter, expert en mesure d'audience. Ainsi, 51,3% des sites web ont été consultés sur un smartphone contre 48,7% sur les ordinateurs fixes.

Maxime Carignano - Le 03 novembre 2016 sur RTL.fr

La consultation sur mobile atteint aujourd'hui son record depuis qu'elle a débuté sa grande progression en 2009. Les chiffres relèvent malgré tout certaines spécificités en fonction de la zone géographique.

La véritable percée de l'Internet mobile se fait en réalité grâce aux pays émergents. En Inde, 75 % des accès se font sur un smartphone tout comme en Chine, où le chiffre s'élève à 70 %. La tendance s'inverse aussi en Afrique avec 60,68 % pour l'Internet Mobile.

Même si l'utilisation sur mobile est en forte hausse, les ordinateurs de bureau sont encore majoritaires dans de nombreux pays : aux États-Unis avec 58 %, au Royaume-Uni avec 55,6 % et en Australie avec 55,1%. En France, la consultation Internet se fait enfin en majorité sur des ordinateurs fixes avec près de 70 %.

On le voit, même si on doit modérer les chiffres bruts fournis qui peuvent impressionner, on se doute bien que le confort de lecture reste un problème lors de la lecture de site de contenus éditorial (presse, articles long des Wiki, sites éducatifs...), les webmasters doivent bien prendre en compte cette nouvelle réalité des usages digitaux - le "mobile first" devient une nécessité - et des nouvelles habitudes des internautes permises par la révolution des smartphones et des tablettes devenus de vrais monstres technologiques à des prix abordables, phénomène que certains ont déjà baptisé le WEB 3.0.

Pour compléter ces informations, voici le rappel des chiffres concernant eux la part des navigateurs utilisé en avril 2017 :

Parts de marché des navigateurs web en 2017  en France

Parts de marché des navigateurs web en 2017 en France - Infos sur GS Statcounter


Des informations complémentaires :

Sur le Blog du Modérateur, les chiffres 2017 des usages en France : www.blogdumoderateur.com/chiffres-internet
Sur le site LesEchos.fr : "L'Internet mobile dépasse pour la première fois l'Internet fixe dans le monde"
Sur le site LeptiDigital.fr : "Parts de marché des navigateurs web en 2017 (France et Monde)"


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...